Passer au menu Passer au contenu
Retour à l'accueil de la plateforme

Développement économique et usages innovants du numérique

Du 20 septembre Au 28 février

L’entrée rapide et massive des technologies et données numériques, associée à la révolution numérique, contribue à accélérer, à l’échelle planétaire, le rythme de l’innovation et la diffusion des biens et services. Entre autres effets, elle transforme les façons de faire des entreprises et des consommateurs et elle conduit à de nouvelles activités économiques ou à de nouveaux modèles d’affaires, tels que ceux de l’économie collaborative. Aujourd’hui, elle est au cœur de la croissance économique et de la compétitivité des entreprises partout dans le monde. À l’été 2016, en lançant le Plan d’action en économie numérique, nous avons posé un geste pour accélérer le virage du Québec vers l’économie numérique et accentuer l’usage du numérique dans les entreprises et organisations québécoises. Ce plan d’action est un guide, appelé à évoluer à la lumière des contributions de chacun, des avancées technologiques et des réalités régionales. Répondez aux questions ci-dessous et rendez-vous dans la zone des contributions pour échanger sur le thème Développement économique et usages innovants du numérique.

ENJEUX

  • L'intensification des usages, la mise à niveau et l'appropriation des nouveaux actifs numériques par les entreprises, toutes tailles et tous secteurs confondus, notamment le manufacturier (le passage à l'industrie 4.0) et le commerce de détail (l'adoption du commerce électronique).
  • Les usages innovants du numérique pour mettre au point et exploiter des technologies de rupture ainsi que pour proposer de nouveaux modèles d'affaires.
  • L'équité entre des entreprises établies et de nouvelles entreprises de l'économie collaborative, par exemple en matière de fiscalité, de concurrence, de droits des travailleurs et de protection des consommateurs. 
  • L'adéquation des résultats de la recherche-développement aux besoins des entreprises dans le contexte du passage au numérique.
  • La croissance et le maintien du contrôle des entreprises innovantes, y compris les startups, au Québec.

Chiffres clés

2,0 %

En 2015, la croissance du PIB du secteur des TIC au Québec était deux fois plus rapide (2,0 %) que celle de l'ensemble de l'économie (1,1 %).
Source

85 %

Au Québec, les investissements en TIC par travailleur accusent un retard plus important que la moyenne canadienne : en 2013, ils représentaient 85 % de ceux effectués au Canada.
Source

12,8 %

Seulement une entreprise branchée sur deux au Québec avait un site Web et seulement une sur huit (12,8 %) vendait ses produits ou services en ligne en 2012.
Source

Quel devrait être le rôle du gouvernement et celui de ses partenaires privés dans le développement de l’économie numérique au Québec?

Participez aux commentaires

Selon vous, quel champ d’intervention de l’économie numérique est le plus important et urgent?

Participez aux commentaires

En quoi le numérique peut-il contribuer au développement économique des régions du Québec? Quels sont les éléments essentiels pour qu’il puisse jouer son rôle de moteur économique?

Participez aux commentaires

Quel est, d’après vous, le créneau le plus porteur de l’économie numérique au Québec?

Participez aux commentaires

Face aux bouleversements qu’entraînent les nouvelles initiatives et entreprises de l’économie collaborative, quelle action devrait prendre le gouvernement?

Participez aux commentaires

Quelles actions pourraient être menées pour encourager une synergie optimale entre les différents acteurs de l’économie numérique au Québec?

Participez aux commentaires

Contribuez

Partagez ici vos réflexions.

300 caractères restants

Contributions (35)

Ariel Harlap
21 février 2017 15:27

The level of acceptable risk in funding private companies (esp, start-ups) and in funding non-profits or coops appears to be backwards as the latter are typically more in touch with understanding community needs. Please reconsider your funding strategy, invest in innovation in the community sector.

Ariel Harlap
21 février 2017 15:19

Include social, environmental, and ethical metrics when considering investments made by the government in private corporations. For example, public funding already has numerous criteria around community representation and transparent governance regulations.

Burt Crépeault
18 février 2017 16:23

Pour nos jeunes génies, qui ont envie de développer et non d'administrer, le démarrage et le maintien d'une entreprise peut être rebutant. Une application gouvernementale pour démarrer sa PME en une heure et y effectuer 100% de son admin par la suite serait d'une grande aide.

Burt Crépeault
18 février 2017 11:43

Le rôle du gouvernement est de mettre en place des outils qui donnent des ailes aux entreprises privées. Pourquoi pas un programme (lois, normes, procédés, interfaces) pour rendre accessible aux innovateurs les montagnes de données sur lesquelles les ministères sont assis?

Nicholas Sherka
16 février 2017 11:26

Les Start-up ne détiennent pas le monopole de l'innovation, ni les grandes corporations. Il faut s'assurer que nos PME en TIC soient au coeurs de la stratégie numérique du Québec. Leur engagement envers l'innovation depuis de nombreuses années doit être mise à profit dans la construction du eGouv

Ilias Be
15 février 2017 15:15

Fiscal ou autre, de quels incitatifs le gouvernement peut faire levier pour réduire la perception de risque des grandes entreprises et les encourager à collaborer avec les startups, partager leur expertise (ex: commercialisation) et bénéficier de l'agilité des plus jeunes pour s'inspirer à innover.

Bureau de la communauté haitienne de Montréal
15 décembre 2016 13:50

Avec l'essor de l'infonuagique, les organismes communautaires ont intérêt à s’orienter vers cette solution moins onéreuse qui ne réclame pas la logistique d’une infrastructure classique. Toutefois, un programme de soutien financier permettant l’intégration de cette technologie serait à prioriser.

Marc-Henri Faure
14 décembre 2016 09:59

(voir doc joint) Soutenir l’émergence d’innovations numérique au Québec : 1- Reconnaître les grandes tendances numériques 2- Financer le prototypage et MVP dans ces secteurs par des concours régionaux et provinciaux 3- S’appuyer sur les instances locales 4- Favoriser la collaboration

Stéphanie Levasseur
6 décembre 2016 13:55

L'économie numérique c'est aussi répondre aux besoins des québécois plus vulnérables tels que les personnes handicapées, âgées, analphabètes, etc. en offrant des solutions en ligne accessibles.